lundi 8 septembre 2008

ebdcebdc a mis...

... sur dailymotion, le plus étonnant plan-séquence travelling poursuite qui soit. Encore mieux que dans mon souvenir...
Bon, pas de sous-titres, mais ça ne devrait pas poser trop de problèmes de compréhension.


Walkower (Jerzy Skolimowski 1965)

Pour poursuivre sur le mode "print the legend", trois prises furent nécessaires (la première pour le train à 40km/h, la seconde à 50, la troisième à 60). Les trois furent bonnes.

Plan dont on trouve d'ailleurs une préfiguration dans le précédent film de son auteur (mais ce blog radote) :
video
Rysopis, signe particulier néant (Jerzy Skolimowski 1964)

Comme quoi, quand on n'a pas de moyens, trams et trains restent la meilleure alternative pour se payer des beaux travellings sans se fatiguer à louer et à poser le moindre rail.

5 commentaires:

Ludovic a dit…

Aujourd'hui le caméraman serait effacé par la magie du numérique (le motard serait peut-être d'ailleurs une simple incrustation numérique)

Joachim a dit…

Oui. Je crois que ce qui fait la valeur d'un tel plan, c'est qu'on y sent aussi la présence et le poids de la caméra et la place qu'elle a dû trouver dans l'espace étriqué du train. On ressent très fortement cette coexistence des espaces restreints (le train) et des espaces ouverts (les grands espaces), coexistence réelle et non pas obtenue par un simple redécoupage numérique du cadre.

Anonyme a dit…

Aujourd'hui, les compagnies d'assurance refuseraient que l'acteur conduise la moto et que l'autre saute du train en marche...

alemo a dit…

Bonjour

J'apprends que le Meliés de Montreuil organise à l'occasion de la sortie de son dernier film "Quatre nuits avec Anna". Le mercredi 5 novembre une recontre avec lui est programmée en soirée (21h) autour du film en question.
Le même soir seront également projetés La barrière (1967) à17.30 et Walk over (1965) à 19.15.
J'y serai très certainement.

Joachim a dit…

Merci du renseignement.
N'ayant pas vu La Barrière, j'y serai donc aussi certainement.