mercredi 5 mars 2008

Mes oeuvres (presque) complètes

Ça va être difficile de passer après tous ces cinéastes sur lesquels j’ai péroré, mais cette simple note pour annoncer que quelques-uns de mes essais filmiques (entre 5 et 8 minutes à chaque fois, les souffrances les plus courtes sont les meilleures) sont visibles sur le Net, dans des conditions à peu près potables. Suffit de cliquer sur les titres. Evidemment, tous les avis sont les bienvenus.
***

Chers Parisiens

(ou un autre lien si ça ne marche pas)

***

PERIPHPOLIS

***

Traces de ville

(avec toujours le même lien de secours)

***

Paris roule-t-il ?

11 commentaires:

D&D a dit…

Bonjour par ici !
Etant plutôt tortue ascendant escargot, je vais prendre le temps de découvrir tout ça...
Sous le charme de Paris roule-t-il...
Je t'en dirai plus après vision des autres... et, me connaissant... re-vision !
Mais, déjà, joyeusement intrigué ;-)

Marie* a dit…

Puisque les avis sont les bienvenus, je me permets d’y aller de mon (petit) commentaire…
J’ai été enthousiasmée par « PERIPHOLIS » mais j’ai particulièrement aimé « Paris roule t’il ? ».
Je ne suis pas experte en matière de scénario ni de prises de vues… mais j’ai quand même pu apprécier un certains nombre de petits délices visuels.
Je ne sais pas si ce que je vais décrire est très pertinent donc je te prie de prendre mes remarques avec des pincettes…
Ce que j’ai adoré dans « Paris roule t-il ? » c’est la façon dont on est « captivé » dès les premières secondes.
Je trouve le « timing » très juste entre l’action et les informations relatives à la vitesse, on ne s’attend pas a recevoir des informations de ce type alors quand elles apparaissent c’est très intriguant et on est curieux de savoir où tu veux en venir.
Ça ma fait penser à un film que je viens tout juste de voir « Stranger Than Fiction » traduit en français par « l’incroyable destin d’Harold Crick ».L’originalité visuelle du film, originalité qui m’a fait regarder le film en entier d’ailleurs, consiste en l'intégration d'une sorte d'interface graphique qui interagit à tout moment avec le héros. Certaines scènes qui pourraient devenir ennuyeuses à l'écran car sans action visible particulière, deviennent particulièrement ludiques du fait de voir représenté le mode de pensée du héros (pour me faire comprendre : http://youtube.com/watch?v=lLPUmYiVgbw)
J’ai ressenti une sensation similaire en regardant « Paris roule t-il ? ». Les informations et les textes sont parfaitement adaptés et on se prend à guetter le prochain de tes commentaires ou la prochaine de tes réflexions… c’est vraiment cela que j’ai préféré dans ton film. Au point que je pense que tu aurais pu pousser l’interaction [informations écrites] / [informations images] encore plus loin.
Un peu comme au début du film où l’information prend la direction d’un piéton. Cette petite astuce de présentation est loin d’être banale et a beaucoup d’importance… Les textes qui défilent au cours du film interpellent le spectateur certes mais encore trop timidement selon moi.

Un autre exemple au hasard, à +/- 6’45’’ tu poses la question « ici, est-ce que tu flânerais comme au centre ? », j’adore la façon dont les images sont disposées, le texte qui défile entre les images est vraiment bien, mais je trouve que si tu avais laissé le point d’interrogation, seul, 2 ou 3 secondes supplémentaires, cela aurait donné encore plus de poids à ta question… En d’autre terme, je te conseille de soigner autant ta présentation graphique que tes images et le tour sera joué !

Je ne sais pas si je me fais bien comprendre, ce n’est pas facile de parler de choses que l’on ne maitrise pas bien, peut-être que je suis complètement hors sujet, mais bon, j’ai tenté une critique constructive (à mon niveau).

Encore très bon boulot et bonne continuation.

Joachim a dit…

Merci les amis

Et particulièrement Marie, pour ton argumentaire détaillé et malgré tes craintes, fort pertinent. En fait, la présence du texte dans ce film est dû à une "contrainte de commande": envie de faire passer des informations sans recourir au didactisme de la voix off et en passant plus par des questions que par des affirmations. Personnellement, je trouve moi-même que ça ne marche pas toujours, que le rythme est parfois bancal ou que c'est parfois répétitif, mais je suis particulièrement fier du premier plan... et de quelques autres aussi.
Pour en revenir à ce premier plan, l'idée était d'avoir dans le même cadre, des trains, des voitures et des vélos. J'ai attendu une heure que les trois modes de transport cohabitent bien dans l'image et juste à ce moment-là, le piéton est arrivé (alors que le lieu est assez désert). Si je peux me permettre un peu de vanité sur mon propre travail, j'ai vraiment eu l'impression d'avoir capté un dessin de Sempé en mouvement. Un petit miracle que j'aurais eu beaucoup de mal à coordonner de manière volontaire.

Sinon, j'ai vu l'extrait de "Stranger than fiction". C'est amusant, mais je trouve ça un peu insistant et puis je sens trop les heures de boulot des graphistes derrière ça. Je préfère quand c'est plus naturel. Cela dit, je n'ai pas vu le film et je devrais sans doute puisque j'en ai beaucoup d'échos très différents.

Pour le rapport texte, image, ville, le chef d'oeuvre c'est ça:
http://fr.youtube.com/watch?v=q9huwopKxxw
(mais tu dois connaître) qui s'inspire de fragments de Godard et des photos de William Klein.

En tout cas, encore merci pour cette vision attentive et ces remarques détaillées. Sinon, à mon tour de te féliciter pour ton blog, d'autant plus que je n'en trouve pas beaucoup tenus par des architectes.

D&D a dit…

Vraiment impressionné par Traces de Ville. Totalement emporté, sous le charme, avec.
Bref, très fort écho.
J'attends d'avoir tout vu pour en dire davantage, puis lire les autres commentaires.

D&D a dit…

Regardé "Peripholis", désolé d'être aussi lent..

Joachim a dit…

Ne t'excuse pas, l'ami !

D&D a dit…

Et de quatre !... Je suis franchement sous le charme de ces approches de ma chère ville, ici mordue tant que croquée, avec bienveillance... Bon, à mon prochain petit break, je revois les quatre et j'y reviens ;-)

D&D a dit…

Enfin pu prendre le temps de revoir les quatre aujourd'hui...
Je suis sensible à la cohérence, ouverte, de ces quatre propositions : j'aime bien quand ça creuse :-)
Ce que j'y trouve, avec mes petits yeux assez ignares (surtout en matière de court métrage) : une générosité sans complaisance, un ton à la fois libre et dense, un humour léger (dans le bon sens de "léger" pour moi), et quelque chose de vraiment ludique...
J'ai des préférences assez simples au fond, en tout cas dans ce que je suis capable de formuler à ce jour. Et l'une des premières choses avec lesquelles je peux faire corps dans un film, c'est : ce qui me donne envie de voir mieux, ce qui me fait voir différemment ou me rappelle ma propre singularité. Et en ce sens, c'est "Traces de ville" qui me réjouit le plus.
Tout cela doit être de l'ordre de l'évidence pour toi, comme remarques.
Mais bon... Le travail sur le son aussi, et la fluidité, et l'élégance (la vraie, pas le "joli")de l'ensemble, j'ai même envie de dire la politesse (la vraie aussi), bref : c'est ce que je ressens, et d'ailleurs, pour de nombreux points, c'est ce que je vois sur ton blog : tout cela m'intéresse, me parle, même si je pense aussi que certaines choses (certaines références) m'échappent.
Un bémol ? Tu vas rire (ou tu vas te fâcher ?), mais le clip de Gondry en revanche ne m'intéresse pas, ne me touche pas, même si techniquement, ça roule très bien.

Fantasio a dit…

Bonjour.
Je viens de visionner "Traces de ville" et j'aime beaucoup. Je savourerai les autres petit à petit.
Bonne journée.

Appels d'air a dit…

Ma préférence va à " Traces de ville ". Pour " Paris roule-t-il? " Il semble qu'il y ait une roue crevée ( URL défaillante )
Bravo pour tout,
Baltha

Anonyme a dit…

Traces de ville excellent travail avec recherche de formes complexes. Regard du photographe et du cinéaste combinés...
je ne peux m'empêcher de laisser ce lien vers une de mes vidéo oeuvrant presque dans le même champ que traces de ville...http://www.vimeo.com/3019373

cordialement pierre villemin