samedi 1 décembre 2007

www : world without web

En 1968, on se demandait comment communiquer avec un ordinateur.
Le seul inconvénient, c’était qu’il fallait tester plein de codes avant de trouver le bon.

Ou plutôt les bons, car comme l’atteste cette communication cérébrale réussie, c’était encore l’époque où cohabitaient deux standards (comme dans les années 80 VHS et Betacam) : COM et VEH.

Ce dernier suffixe tombera en désuétude aux alentours de 1979 établissant ainsi la suprématie du « dot com » comme seule et définitive formule magique des temps modernes.

***
En 1981, il n’y avait pas besoin de You Tube pour regarder des vidéos de qualité déplorable.

Le seul inconvénient, c'était que le stockage prenait juste un tout petit peu plus de place.

***
En 1982, il n’y avait pas besoin d’IMDB pour obtenir la filmographie ainsi que les renseignements professionnels sur son réalisateur favori d’un simple coup de clic (ou plutôt d’un simple coup sur son clavier).


Le seul inconvénient, c'était qu'il fallait bien préparer bien en avance l’Apple II avec une disquette en carton.

***
En 1983, il n’y avait pas besoin de Meetic pour penser que la drague, c’est plus facile d’abord derrière un écran...
... avant de passer aux choses sérieuses en face à face si tout se passe bien.

***

Et la même année dans le même film, il n’y avait pas besoin d’eMule pour télécharger... ... la dernière saison de Nip/Tuck.
Le seul inconvénient, c’était que cela exigeait de sacrées compétences de bricolage.
***
Comment faisions-nous dans nos vies d'avant sans le Net ? Pour toute réponse, ces quelques anecdotes tirées de films visionnaires donnent, revues aujourd’hui, la saveur délicieuse du futur antérieur. Et une constatation de bon sens : le web était déjà présent dans nos têtes avant même de fonctionner, les comportements anticipant la technique.

***
Dans l'ordre:

2001, l’odyssée de l’espace (Stanley Kubrick 1968)
Scanners (David Cronenberg 1981)
L’Etat des Choses (Wim Wenders 1982)
Videodrome (David Cronenberg 1983)

2 commentaires:

Nuno Pires a dit…

Encore une chronique extrêmement pertinente et fort bien illustrée! :)

mariaque a dit…

Ouais, chouette chronique.
Même si la notion de web est antérieure à 68 (voir: http://fr.wikipedia.org/wiki/Internet)...