vendredi 21 décembre 2007

En couple

Comme œuvre dont le sujet est la difficulté, mais aussi la nécessité, pour un couple à se surprendre pour mieux entretenir son désir, il y avait celle-là très connue :

Eyes wide shut (Stanley Kubrick 1999)

Et puis, dans un imposant coffret, je découvre celle-là, beaucoup moins connue :

Du jour au lendemain (Danièle Huillet et Jean-Marie Straub 1996).

… que j’intègre dans la catégorie, pas si fournie, des œuvres qui évoquent le couple dans sa maturité et dans la continuité de sa relation.
Dans cet opéra en un acte d’Arnold Schoenberg qui, transposé au cinéma, prend des allures de comédie de remariage, je ne peux pas m’empêcher de voir un autoportrait, à peine déguisé, d’un couple de créateurs dont l’image de constance et d’intransigeance qui leur est accolée masque la variété de leurs inspirations. Et puis, je vois un autre point commun avec Kubrick, celui de lier plus ou moins secrètement les questions de l’amour conjugal, du désir et de la tentation à des questions de mise en scène, comme l’atteste le dialogue final du film :


Elle : Nous, peut-être déjà pâlies, vous, aujourd’hui encore avec de plaisantes couleurs, resplendissantes figures de théâtre. Mais encore une différence : chez vous, la mode règle la mise en scène, chez nous cependant – sont-ils déjà partis ? – j’ose le dire, l’amour.
Lui : Et d’ailleurs, je ne les trouve déjà aujourd’hui, plus tout à fait modernes.
Elle : Cela change justement d’aujourd’hui à demain.
L’enfant : Maman, qu’est-ce que c’est des hommes modernes ?

Tout cela me donne une furieuse envie de voir...

...Où gît votre sourire enfoui (Pedro Costa 2001), portrait du couple de cinéastes avec la table de montage comme témoin et le film en fabrication comme enjeu de leur relation.

PS: Après avoir lu ce billet, ce blogueur me propose de m'envoyer une copie du film de Pedro Costa, m'adressant par là même un bien précieux et inattendu cadeau de Noël. Que c'est beau d'avoir des amis virtuels comme ça....

1 commentaire:

Nuno Pires a dit…

L'enveloppe est prête à partir ;)