lundi 1 novembre 2010

Première victoire de l'imaginaire cinématographique

On a montré Mon voisin Totoro (Hayao Miyazaki 1988) à notre fille de deux ans et demi (Disney attendra).

Et maintenant, quand elle voit ça dans la rue :


Elle dit ça :

("Le chat-bus !" pour ceux qui n'auraient pas vu le film.)

Bon, c'est peut-être complètement tarte de l'écrire mais être le témoin de la toute première infusion de l'imaginaire cinématographique dans le quotidien de son enfant, c'est incroyablement touchant.

Quant à la seconde (puisque oui, nous avons eu une deuxième petite fille, il y a près de deux mois, nouvelle abondamment relayée sur Facebook mais pas sur le blog), elle montre aussi d'excellentes dispositions :

video

Et puis oui, j'en fais le serment, je ne vais les forcer, je ne vais pas les gaver de films. Elles seront libres de leurs gouts et de leurs centres d'intérêt.

4 commentaires:

Vincent a dit…

J'avais commencé par ça aussi, et le résultat a dépassé toutes mes espérances. Même si aujourd'hui Disney a repris quelques droits (avec l'école, c'est plus dur), Miyazaki tient bien la pole position :)
Et puis ce week end, je lui ai montré "la chevauchée fantastique", elle aime bien les films avec les indiens.
Sinon, petit cadeau pour ta(tes) filles, il te faudra des ciseaux, de la colle et un peu de patience : http://www.papertoysart.com/2010/09/totoro/

D&D a dit…

Ah ben félicitations Joachim !
(n'étant pas sur Facebook)
Il est très sympa, ce billet. Il fait plaisir à lire.

laurence a dit…

ouah elle est très mignonne cette admiratrice de Mizogushi

Joachim a dit…

Avec un peu de retard, grand merci les amis !